AccueilForum AuthenticFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l’électronique flexible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyuunkel
Invocateur des Éléments
avatar

Messages : 3287
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : La terre du milieu ^^

MessageSujet: l’électronique flexible   Sam 14 Fév - 13:58


Écrans Oled ou flexibles, cellules photovoltaïques enroulables, capteurs intelligents intégrés dans des encres… L’électronique organique promet-elle une révolution technologique ou de simples gadgets ?



Vous en avez certainement croisé en faisant vos achats de fin d’année : ces télévisions courbées de quelques millimètres d’épaisseur en font rêver plus d’un ! Une technologie est à l’origine de ces écrans ultra-plats : l’Oled1, une LED dite organique, ambassadrice d’une nouvelle électronique. Si certaines agences évaluent d’ores et déjà le marché de l’électronique organique à plus de 20 milliards de dollars, les experts expliquent à l’unisson que de nouvelles applications sont encore à venir. Dispositifs électroniques souples, enroulables, recyclables, imprimés… Bienvenue dans le monde organique des smartphones mous et de l’environnement intelligent.

Aujourd’hui, l’électronique est dominée par les composants minéraux, en particulier le silicium, qui est très robuste et ultra-performant. Puces en microélectronique, panneaux photovoltaïques, écrans… Tout (ou presque) contient du silicium. Son marché toujours croissant s’élève à plusieurs centaines de milliards de dollars. Mais, en 2000, lorsqu’Alan J. Heeger, Alan G. MacDiarmid et Hideki Shirakawa reçoivent le prix Nobel de chimie pour la découverte des polymères conducteurs, une alternative à l’utilisation des minéraux apparaît. Les polymères, ce sont ces très longues molécules qui composent les matières plastiques, les fibres naturelles (cellulose, kératine…), les caoutchoucs, les colles, les peintures, les résines… Contrairement au silicium, extrait du monde minéral, les polymères sont issus du vivant ou synthétisés en laboratoire. Le fait que des plastiques puissent être conducteurs ou semi-conducteurs constitue alors une révolution. « Puisque ces matériaux sont manipulables sous forme d’encre, on envisage très vite d’imprimer des circuits à bas coût avec des imprimantes à jet d’encre sur des supports souples de grande surface, à la manière des journaux. C’est une opération inaccessible avec la rigidité du silicium », raconte Lionel Hirsch, chercheur au Laboratoire de l’intégration du matériau au système (IMS)2 et directeur du groupement de recherche Électronique organique. Dès lors, on assiste à une poussée des technologies organiques.

La figure de proue de cette nouvelle vague est certainement l’Oled, la diode électroluminescente organique, qui commence à envahir nos écrans. Au vu de ses caractéristiques, elle pourrait bien dominer un jour le marché, et ce malgré son coût encore très élevé. Plus lumineuse, l'Oled présente de meilleurs contrastes, permet des écrans ultra-plats de quelques millimètres, courbes et même flexibles… Dans un écran LCD ou LED, de nombreuses couches assemblées devant un système de rétro-éclairage donnent une épaisseur minimale aux écrans. Or l’Oled émet à la fois la lumière et la couleur : l’épaisseur de l’écran est donc largement réduite. « Le marché explose, mais le produit est encore cher, du fait d'un rendement de fabrication assez bas : avoir zéro défaut sur une surface d’un mètre de diagonale est encore compliqué. Cela explique aussi pourquoi l’on retrouve davantage les Oled dans les smartphones, explique Ian Cayrefourcq, directeur des technologies émergentes chez Arkema, société partenaire du CNRS. Mais ce n’est qu’une question de temps : vu l’investissement de certaines entreprises, les coûts de production des écrans Oled vont baisser dans les années à venir. »

_________________




La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !

-----

Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. ^^

Revenir en haut Aller en bas
 
l’électronique flexible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soluce Schedule Flexible
» [Recherche] le nom d'un jeu électronique que j'avais petit.
» Air Mauritius et le billet électronique
» Jeu électronique Merlin
» Cherche le nom d'un jeu électronique type Game & Watch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Public :: Actualité, Comptoir, Multimédia, Mini-jeux et Création :: Actualités et découvertes-
Sauter vers: