AccueilForum AuthenticFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le gene de l'intelligence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hyuunkel
Invocateur des Éléments
avatar

Messages : 3293
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 32
Localisation : La terre du milieu ^^

MessageSujet: Le gene de l'intelligence    Ven 30 Jan - 13:07


Notre intelligence est-elle déterminée par notre ADN ? Voilà une question qui taraude depuis longtemps les chercheurs. Si la définition même d'intelligence reste encore sujette à débat, de plus en plus de travaux affirment que la génétique jouerait un rôle, au moins partiel, dans les capacités de notre cerveau.

En 2011, des scientifiques de l'Université d'Edimbourg ont publié une étude suggérant que les variations de l'intelligence d'un individu à l'autre seraient déterminées à 50% par des différences dans les gènes. L'intelligence serait alors non seulement polygénique mais aussi héréditaire. Une conclusion qui a sans surprise relancé le débat. Aujourd'hui, de nouveaux travaux publiés cette semaine dans la revue Molecular Psychiatry remettent le sujet sur le tapis.

Des chercheurs du King's College London affirment pour la première fois être parvenus à identifier un gène qui serait directement lié à l'intelligence. Plus précisément, ce gène connu sous le nom de NPTN jouerait un rôle dans l'épaisseur de la matière grise qui serait elle-même liée aux capacités intellectuelles.

Pour en arriver là, l'équipe internationale menée par les chercheurs britanniques a analysé des échantillons ADN et des scanners IRM de cerveau provenant de 1.583 adolescents de 14 ans en bonne santé. Les sujets ont également été soumis à des tests destinés à évaluer leur "intelligence verbale et non-verbale".

Au cours de l'étude, les scientifiques se sont penchés sur quelque 54.000 variants génétiques jouant un rôle potentiel dans le développement du cerveau. Ils ont alors constaté que les adolescents qui présentaient un certain variant d'un gène particulier avaient un cortex moins épais dans l'hémisphère cérébral gauche, notamment dans les lobes frontal et temporal.

Or, ces mêmes adolescents avaient en moyenne de moins bons résultats que les autres aux tests d'intelligence. Les scientifiques ont découvert que la variation génétique concernée affecte l'expression du gène NPTN, qui code pour une protéine agissant au niveau des synapses neuronales et donc au niveau de la communication entre les cellules cérébrales.

Ce n'est pas la première fois que la structure du cortex cérébral est associée aux capacités intellectuelles. Il a d'ailleurs déjà été démontré que la matière grise jouait un rôle crucial dans la mémoire, l'attention, les pensées et le langage. Néanmoins, jamais aucun gène n'avait été mis en évidence jusqu'ici. "Nous voulions découvrir comment les différence structurales dans le cerveau sont liées à la capacité intellectuelle", a expliqué le Dr Sylvane Desrivières, principal auteur de l'étude.

"La variation génétique que nous avons identifiée est liée à la plasticité synaptique, c'est-à-dire comment les neurones communiquent", a t-elle ajouté. Pour confirmer leurs résultats, les chercheurs ont étudié le gène NPTN chez la souris et dans des cellules cérébrales humaines. Ils ont découvert que le gène avait une activité différente dans les deux hémisphères. Ceci pourrait expliquer pourquoi l'hémisphère gauche serait plus sensible aux effets des mutations de NPTN.

D'après ces conclusions, certaines différences dans les capacités intellectuelles pourraient résulter d'une diminution de l'activité du gène NPTN dans des régions particulières de l'hémisphère gauche du cerveau. Toutefois, les scientifiques ont tenu à le souligner le gène ne joue qu'un rôle mineur.

"Il est important de souligner que l'intelligence est influencée par de nombreux facteurs génétique et environnementaux. Le gène que nous avons identifié explique une petite proportion des différences observées dans la capacité intellectuelle, donc ça ne veut pas dire que c'est 'un gène de l'intelligence'", a insisté le Dr Sylvane Desrivières citée dans un communiqué.

D'après leur estimation, la variation génétique expliquerait seulement 0,5% des variations totales observées dans l'intelligence. Néanmoins, la découverte est tout de même d'importance. "Elle pourrait nous aider à comprendre ce qu'il se passe au niveau neuronal dans certaines formes de déficit intellectuel, où la capacité des neurones à communiquer efficacement est d'une façon ou d'une autre perturbée", a conclu la spécialiste de l'Institute of Psychiatry du King's College London.


Ou encore de faire muté ce gène pour le ré-implanté ^^

_________________




La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !

-----

Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. ^^

Revenir en haut Aller en bas
 
Le gene de l'intelligence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fiche] judoBoy
» T'es néanderthal toi ?
» Kangourou V.S. Chauve-souris ...
» Mes fanarts
» God Hand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Public :: Actualité, Comptoir, Multimédia, Mini-jeux et Création :: Actualités et découvertes-
Sauter vers: